« Quand j’ai commencé à enseigner le yoga, je guidais la relaxation à la fin des séances. C’était comme un scan du corps, en plusieurs langues qui me paraissaient musicales,
et je finissais en chantant a capella des mantras en sanskrit. Petit à petit, j’ai incorporé des instruments: des bols tibétains, des clochettes variées et la Santhula (une sorte de Kalimba africaine, bidouillée avec une peau d’animal et du bois par
un artisan allemand, créant ainsi le son du « wah-wah »), une sonorité très aquatique, grâce à laquelle mes premières berceuses et mélopées ont été improvisées.

Mes temps de relaxation se sont peu à peu allongés, et j’expérimentais alors le mélange des vibrations de différents sons. J’écoutais mes élèves qui me parlaient de sensations d’ouverture du plexus solaire, de voyages très relaxants grâce à ces mélodies dépaysantes… venues directement d’un langage inventé par mon cœur. Ces chants étaient teintés de mes humeurs, des moods, des moons aussi, et des saisons.

Puis les Ganga Yin et Yoga Orkestra sont nés et aujourd’hui
ils durent entre 1h30 et 2h. J’en profite pour créer différents « tableaux musicaux », avec des ambiances jazz, orientale, électro, inspirés par les musiciens qui improvisent avec moi. Les sons sont vivants, touchent et transforment, plus qu’un enregistrement audio. Parfois, sur fond de « nappe sonore » tissée par mes soins, ou dans un silence parfait, j’aime amener les gens présents à découvrir leur voix, à l’aide de quelques sons simples, voyelles et onomatopées.

Il arrive que des improvisations naissent, et du chaos, de jolis morceaux spontanés voir libérateurs… C’est beau alors de voir l’expression du visage des gens changer du tout au tout, avec une sensation de guérison ou de lifting! Sensation éphémère, peut-être, mais qu’est-ce qui ne l’est pas? Je suis enfin très touchée par la réaction des adolescents qui, de but en blanc, et bien avant la fin du cours, me demandent :  » Madame, Madame, c’est bientôt la relaxation? Hé! Vous pouvez chanter un peu plus longtemps, s’il vous plaiiiit ?  » Oui! il me plaît, yalla ! yalla ! la musica LIVE!