Bonjour, HOLA ! J’enseigne le yoga depuis 2005.
Une discipline qui rejoint mon parcours en danse (contact, 5 rythmes et contemporaine)
et en judo (alors que j’avais 7 ans 😉 attention ceinture violette). J’aime le Yoga et observe comment il nourrit constamment ma pratique d’improvisation corporelle et musicale. Ex-réalisatrice de documentaire, je retrouve dans le yoga une philosophie de vie et un apprentissage corporel proche de mes convictions. Mes cours s’adaptent et se redessinent au fil des saisons, autour de chaque corps. Sensible à la richesse des cultures qui m’habitent, je donne cours en français, anglais, espagnol ou arabe selon les besoins et je joue avec les langues comme avec ma voix pour vous faire voyager. Le type de Yoga que je tente de transmettre est une manière de secouer votre esprit ou de l’apaiser -au choix- et parfois d’aller jusqu’à revisiter un espace perdu : nos ailes…

Je me souviens être tombée amoureuse du yoga (Kundalini) grâce
à Mario Silva Gil en 2003. Plus tard, je décide d’approfondir mon apprentissage avec une pratique classique axée sur le Hatha yoga. J’apprends donc auprès de
Sri Venudas, maître indien originaire du Kerala pendant quatre ans. Il me transmet ses connaissances des asânas (posture), prânâyâma (respiration), dhyâna (méditation), de la philosophie hindouiste et des principes de la médecine ayurvédique intégrant massages et méditations thérapeutiques. C’est avec lui que me vient une envie réelle d’enseigner et de transmettre à mon tour et c’est également lui qui me rebaptisa : Ganga, le Gange, fleuve sacré de l’Inde, nom qui me rappelle ce pays et ces mythes qui me sont si chers. Lors d’un de mes nombreux voyages en Inde dont l’un est guidé par Prema Mayi, chanteuse et professeure de Bakthi yoga, j’expérimente une dimension sacrée du yoga, rituelle et artistique pleine d’inspiration qui restera ancrée !

Je retrouverai Prema dans les Alpes aux côtés de Biff Mithoefer, accompagnant de ses chants les rituels du Puja (cérémonie d’offrande, fleurs, mantras, encens, gestuels) et les Kirtans (chants dévotionnels). Biff quant à lui m’ enseigne le Yin yoga, une pratique aussi douce que profonde connectée au Yin (le féminin/ le sombre), aux fluides corporels, aux méridiens et à la méditation. Dans ces mêmes montagnes je retrouve avec joie Ganga Puri, professeur indien de ma génération, rencontré une première fois dans son Ashram en Inde pendant la Kumbha Mela de 2010. Nous partageons une passion commune pour un Hatha yoga épuré et une philosophie proche de la nature, des animaux, et d’une hygiène de vie active et constructive. Ganga Puri m’est présenté par ma chère collègue et fondatrice de Chanting-Root, Cécile Roubaud qui a toujours soin de mettre les gens en lien! Je m’initie également au yoga tibétain avec Anatole N’Guyen et à la méditation bouddhiste auprès de Tich Nath Han et les retraites au village des pruniers avec mon petit trésor née Larissa, au printemps 2018. Ma meilleure maîtresse qui me demande patience & méditation active au quotidien.
Mais aussi rires et berceuses ! Mon amour du chant grandissant
j’ai plongé dans l’improvisation vocale avec Haim Isaacs du Roy Hart Theatre.

Toutes ces rencontres ont construit mon amour et mon approche du yoga, toutes ont contribué à mon évolution personnelle dans une ambiance amicale, bienveillante et de transmission qui m’est chère.
Merci à chacun d’entre vous.

^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^

T É M O I G N A G E S

« Après de longs mois à la recherche d’un cours qui traduirait ce qu’était pour moi le yoga, j’ai enfin trouvé Ingy… ou elle m’a trouvé! Bien plus que le fashion, aérobic, new âge dont raffole notre société, ses cours travaillent le corps et l’âme au fil des Asanas et de manière complète. Dans un style bien à elle, Ingy insuffle l’énergie du feu, du soleil et accompagne dans le même temps vers les profondes douceurs de l’intérieur en respectant le rythme de chacun. Elle se plaît à réinterpréter les enseignements de différents types de yoga (Hatha yoga ou du Yin yoga) qu’elle maîtrise et qu’elle adapte en fonction du jour, de l’énergie, des personnes. C’est en cela qu’elle fait la différence et satisfait beaucoup de ses élèves. Grâce à un secret qui lui appartient, peut être ses cheveux, peut être ses chants, Ingy guide vers la guérison si besoin est! Elle permet d’acquérir une confiance dans le chemin du yoga mais surtout maintient vive l’une de ses valeurs fondamentales : la TRANSMISSION.  Aujourd’hui et grâce à elle, l’envie d’enseigner a germé comme une évidence aussi fluide que l’énergie de ses cours. »

Leila, 30 ans, Paris / Fès.

^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^

« Quand j’ai connu Ingy elle faisait des documentaires sur les hommes et les femmes qui l’entourent tâchant de comprendre le monde et … se cassant le dos avec une caméra trop lourde dans des acrobaties improbables! Je l’ai progressivement vu évoluer d’une passion humaine à l’autre, dans un besoin continu de prendre soin de son corps et de son âme, des corps et des âmes de ses pairs ; car Ingy fait partie de ces précieuses personnes qui ont très tôt compris l’importance du partage, du bien être de la communauté. Cette histoire remonte à plus de 10 ans et depuis je n’ai cessé de la voir travailler, apprendre et enseigner le yoga. Je serais bien incapable de faire le compte des différentes pratiques, écoles, maîtres, voyages, expériences par lesquels elle est « passée » mais je sais qu’elle a su absorber le meilleur de chacun de ces enseignements de la vie et que c’est ce qu’elle nous transmet aujourd’hui, à sa façon, avec des cours très personnels, extrêmement sensibles, teintés de cultures et d’amour et toujours en quête d’harmonie, d’intelligence, d’écoute et d’innovation. »

Kiyo, 31 ans, Paris.

^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^

Bonjour Yingi
Au dernier cours je suis partie sans me rendre compte que c’était le dernier… Donc aussi sans te remercier et dire au revoir. La première fois que je suis venue je me demandais un peu ce que je faisais là, et maintenant je ne peux plus m’en passer! Tu nous avais dit que le yoga de plein air c’était super alors j’ai fait deux trois positions sur la plage! Merci beaucoup pour ce trimestre et à l’année prochaine!
Adèle, 15 ans, Paris.

^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^

Ce cours de Yoga Orchestra est totalement atypique et ré-energisant. Après la séance, je me suis sentie légère, à la fois dans mon corps et mon esprit. Si vous ne connaissez pas le Yoga Orchestra, ça vaut le coup de tenter au mois une fois … les étirements proposés à deux font un bien fou…

Sylvie, 50 ans, Nice.

^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^

Cela fait déjà plusieurs années que je participe aux rendez-vous de Yoga Orkestra et toujours avec le même enthousiasme. J’aime cette idée de partage du Yoga avec la participation de musiciens qui rythmes la pratique et donne une énergie unique et cosmique. L’enseignement d’Ingy est moderne, ludique et surtout elle n’oublie jamais de s’adapter aux élèves qu’ils soient avancés ou débutants. Elle respecte chaque individu et partage son savoir et sa sagesse avec beaucoup de joie et d’amour. J’aime aussi sa personnalité qui lui permet de transmettre ses passions dont la musique et le chant qui accompagnent la pratique. Si vous voulez vivre une expérience originale et intense venez découvrir Yoga Orkestra!!

Panda, 43 ans, Chili.

^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^

Yoga orchestra is so magic! Pendant les asanas, les musiciens jouent et nous bercent avec subtilité. Ils accompagnent la sirène Ingy Ganga qui porte si bien son nom; sa voix nous guide vers les eaux du Gange, vers un ailleurs et de ce voyage intérieur on revient tout neuf, inspirée et joyeux ~ Gracias Ingy Ganga

Audrey, 37 ans, Paris.

^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^

Justine, 30 ans, Kremlin Bicêtre.
Je voulais te remercier parce que tu m’as fait découvrir le Yoga, ton Yoga et il m’a accompagné pendant plusieurs mois, m’ aidant à passer les vagues. J’espère arriver à continuer la pratique, et peut-être venir faire la montagne avec toi sur le Canal de temps en temps 😉